Comprendre la complexité de la biosphère

Mars 2021
Hélas, face à la pandémie Covid-19, collectivement,
nous n’avons pas été en mesure de dresser des analyses partagées et consensuelles permettant de répondre aux enjeux de santé, pourtant vitaux et planétaires.

Aujourd’hui encore, nous formulons le vœu que tous les moyens d’information et d’éducation contribuent enfin à éclairer chaque citoyen-ne, afin que tous puissent participer de manière raisonnée et démocratique aux prises de décisions environnementales et sociétales. C’est à dire prendre part aux décisions politiques.

A ce niveau de réflexion, la complexité n’est pas compliquée.
Elle nécessite seulement un effort d’analyse avec la volonté
d’extraire l’essentiel et de n’oublier aucune dimension.
Ensuite, c’est question d’arguments et de documentation des faits.
Sans céder au simplisme !

Nous incitons à une profonde évolution pédagogique où les apprentissages et la pratique collective de méthodes d’analyse et de travail, où des approches plus transdisciplinaire et systémique prendraient la place d’enseignements souvent trop dogmatiques.

Notre monde est menacé par une crise dont l'ampleur semble échapper
à ceux qui ont le pouvoir de prendre de grandes décisions pour le bien ou pour le mal. Albert Einstein

Il est nécessaire et urgent qu’un maximum de citoyens comprenne la réelle complexité de la biosphère et de la planète... Que toute étude qui mène à une décision prenne en compte l'ensemble des paramètres concernés, quel qu’en soit l'objet.

De plus, la réponse aux évolutions sociétales de ces dernières années réside dans le développement de méthodes : observer, analyser, se documenter, formaliser, communiquer… méthodes dont l’efficacité est le plus souvent liée à un travail collaboratif.

 

>> Présentation
>> Genèse
>> Identifier les obstacles
>> Un diagnostic sans complaisance
>> Un projet commun
>> COP 21 : rendez-vous citoyens

>> Aller au dossier Biosphère

Connexion utilisateur