Climat & santé

Face au double changement climatique, température et pluviosité, plusieurs espèces manqueront de temps pour migrer ou s'adapter. Or, nos écosystèmes sont les garants de notre alimentation, de la qualité des eaux et de notre santé.

Les chercheurs estiment qu'un accroissement annuel de température de 3°C en zone tempérée, engendrerait un déplacement des isothermes de 300 à 400 kilomètres vers les pôles et de 500 mètres en altitude. Certaines espèces manqueront de temps pour migrer ou s'adapter à ce double changement climatique : température et pluviosité. Or, nos écosystèmes sont les garants de notre alimentation, de la qualité des eaux et de notre santé.

 

Les changements de concentration en CO2 de l'atmosphère, les modifications des températures et celles des précipitations, touchent le métabolisme et le développement des animaux, la croissance, la respiration, la composition des tissus végétaux et les mécanismes de photosynthèse (croissance des plantes grâce à l'énergie du soleil et l'absorption de CO2). (CNRS/sagasciences)

A l’évidence, notre espèce est également concernée.
 

Un climat perturbé

Une transition énergétique indispensable

Aller au dossier Santé & Social

 

DOCUMENTS

Connexion utilisateur